Dimanche 13 octobre 2019, c’est l’occasion exceptionnelle de voir à Paris une performance de Ssitgim-gut (씻김굿), un ensemble de danses et rites chamaniques coréens pour la purification de l’âme, reconnus comme patrimoine culturel coréen (n°72). Park Keeryang (박기량), chorégraphe, danseuse et interprète de danses rituelles coréennes, est aussi la fille du grand Maître chamane Park Byung-chun (박병천). Ce dimanche, elle révèlera au public français la beauté de cette pratique immémoriale.

Le Ssitgim-gut (씻김굿) appartient à un ensemble de rites chamaniques (gut, 굿) où la danse, la musique et le chant établissent les liens d’une communication spirituelle. Il existe plusieurs types de gut en fonction de l’objectif et des circonstances. Le Ssitgim-gut est consacré à la purification de l’âme des défunts. D’après des croyances coréennes très anciennes, l’âme du défunt ne peut partir en paix si elle n’a pas été purifiée lors d’un rituel spécifique.

Le programme


Le spectacle s’ouvrira sur Gutcheong-dajigi (굿청다지기), danse apotropaïque destinée à conjurer les esprits maléfiques. Il se poursuivra par Bokgae-chum (복개춤), danse pour la consolation des défunts et la prospérité des vivants. Puis Haeweon-mu (해원무), danse pour guider les âmes des morts vers l’autre monde, s’accompagnera d’une improvisation du Requiem à la guitare électrique, par Choi Chungwoo ( 최충우 ). Ensuite, la danse Salpuri (살풀이) se déploiera dans toute sa solennité pour consoler le chagrin des morts comme des vivants. Enfin, la chorégraphe et danseuse Lee Hyeon (이현) exécutera Janggu-chum (장구춤), danse de percussion avec le tambour en forme de sablier (janggu, 장구), tandis que Park Keeryang interprétera Jindo Buk-chum (진도북춤) ou danse de percussions de l’île de Jindo.

Venez découvrir les danses et rituels chamaniques coréens ce dimanche !
Ssitgim-gut par Park Keeryang
13 octobre 2019 à 20h30

L’adresse

Centre Mandapa
6 Rue Wurtz
75013 Paris
Métro Corvisart

Les billets

Tarif adulte : 12€ | Enfant : 8€

Laisser un commentaire