Le Beffroi Bosingak

A Séoul, dans le quartier d’Insa dong, au beffroi Bosingak, il y a une cérémonie tous les midis : on sonne la cloche pour annoncer l’ouverture et la fermeture des portes de la ville.
Sous la dynastie Joseon, elle sonnait 2 fois par jour.
Le pavillon est le second trésor national de Séoul (le premier étant la porte de Namdaemun ou Sungnyemun).

Les touristes sont invités à faire sonner la cloche habillés en hanbok.

La dynastie Joseon

La cloche était utilisée durant la dynastie Joseon pour annoncer l’heure, mais aussi comme une sirène.
Il y avait 4 portes à Séoul qui permettaient aux gens d’entrer et de sortir.
A 4 h du matin, la cloche sonnait 33 coups et les portes s’ouvraient.
A 19 h, la cloche sonnait 28 coups, et les portes se fermaient.

Le Beffroi Bosingak

En 1455, un incendie fit fondre la cloche originelle.
13 ans plus tard, en 1468, la cloche fut refaite et existe encore de nos jours. Cependant, dans un but de conservation, celle-ci se trouve désormais au Musée national.
La cloche qui la remplace dans le pavillon a été réalisée en 1985 grâce à la contribution chaleureuse des habitants.

gardien du beffroi Bosingak

Pour s’y rendre il faut s’arrêter à la station jonggak sur la ligne 1 du métro sortie 4.

Laisser un commentaire