Honjok, l’art de vivre seul

Honjok (혼족) est un terme coréen qui désigne le fait de choisir volontairement de pratiquer des activités en solitaire, que ce soit pour des loisirs, manger, faire du shopping, voyager etc.

Évolution d’une société collective

people walking on street
Photo by Markus Winkler

Le terme honjok (혼족) s’est popularisé en 2017. Dans le pays, on pouvait constater une augmentation du nombre d’activités exercées en solitaire. Phénomène plutôt étonnant au sein d’une société avant tout accès autour du collectif, et du bien « communautaire », piment sur le bien individuel.

Abréviation coréenne désignant les personnes qui ont une forte tendance à travailler seul, comme manger seul, profiter des loisirs et du shopping, et voyager seul. Certains individus vont même jusqu’à mettre en commun leur temps afin de faire avancer la justice sud-coréenne (le cas des netizens).

Individualisation de la société

Le phénomène de honjok (혼족) est considéré comme un changement radical et significatif de la société sud-coréenne, une société inutilement axée sur la primauté du collectif sur l’individu.

La mentalité et la conception de la société dans les pays confucéens est généralement orientée autour du groupe. La notion du « moi-je » est beaucoup moins présente qu’en Occident, et si cela sert l’intérêt commun, c’est mieux.

Au fur et à mesure que la société se modernise, s’urbanise et que l’individualisme se développe, de plus en plus de personnes pensent qu’il est mieux de s’amuser seul quand on est stressé et qu’on se gêne les uns les autres.

Des ménages d’une personne

Les ménages d’une seule personne ont connus une forte augmentation très rapidement. Le nombre de ménages d’une personne a dépassé 6,15 millions en 2019 selon Statistics Korea. Pour vous donner une idée de proportions par rapport à la taille de la population sud-coréenne, cela correspond à 30% de la population totale du pays.

7 hommes et femmes adultes sur 10

À la suite d’une enquête menée par une plateforme de recherche d’emploi, la majorité des personnes pratiquant le honjok avaient une vingtaine d’années (72,6%), suivie de la trentaine (68,8%), de la quarantaine (60,6%) et des plus de 50 ans (38,8%). 71,6% de femmes se considèrent qu’elle pratiquent le honjok ce qui fait 9,5% de plus que les hommes (62,1%).

À quelle fréquence pratiquer le honjok ?

20,1% des personnes interrogées rapportent pratiquer le honjok chaque semaine. 19,2% d’individus revendiquent le faire chaque jour ;14,3% au moins cinq fois par semaine ; 13,6% le font quatre fois par semaine ; 12,9% le pratiquent deux fois au cours de leur semaine ; et 13% le font seulement une fois par semaine :

  • 20,1% chaque semaine,
  • 19,2% chaque jour,
  • 14,3 au moins cinq fois par semaine,
  • 13,6% le font quatre fois par semaine,
  • 12,9% le pratiquent deux fois au cours de leur semaine,
  • 13% le font seulement une fois par semaine.

Pourquoi le honjok ?

72,5% des personnes interrogées se disent être plus à l’aise de vivre seules. 51,5% pensent qu’ils n’ont pas besoins de distractions. 43,8%, quant à eux, jugent ne pas avoir besoin de passer du temps avec d’autres. Mais 31,8% ne veulent pas passer de temps avec d’autres personnes. Un sentiment d’impatience quelque peu poussé à l’extrême chez certains Coréens qui ne souhaitent pas perdre de temps avec quelqu’un. Un ppalli ppalli (빨리 빨리) exacerbé.

Diverses categories de honjok

Honbap (혼밥), un repas en solo

Le honbap (혼밥) est un repas consommé en solo. C’est un mot-valise des honjok (혼족) et bap (밥) où le dernier signifie « le riz » ainsi que « la nourriture » en général.

L’un des principaux phénomènes représentant le fait de manger seul est en partie visible en ligne. Le honjok s’associe très bien au nouveau phénomène de mukbang (먹방 meokbang), manger en ligne et en directe.

Manger seul
Manger seul

Au fur et à mesure que la culture du repas unique est devenue populaire, le niveau de difficulté du repas pour une personne s’est développé et est apparu par étapes :

  • le niveau 1 est un dépanneur,
  • le niveau 2 est une cafétéria étudiante,
  • le niveau 3 est une restauration rapide,
  • le niveau 4 est un snack-bar,
  • le niveau 5 est un restaurant généraliste,
  • le niveau 6 est un restaurant réputé,
  • le niveau 7 est un restaurant familial,
  • le niveau 8 est un restaurant de viande et un restaurant de sushi.

Honnol (혼놀), des loisirs en solo

Le honnol (혼놀) est un autre mot-valise des honjok (혼족) et nori (놀이) où le dernier signifie « les jeux » et « les loisirs ». Il s’agit donc des divertissements à solo.

L’un des secteurs économiques s’étant intéresser en premier au phénomène de honjok est celui du divertissement. Il a su comprendre et s’adapter plus rapidement que les autres à ce nouveau phénomène social.

Karaoké

Homme faisant un karaoké seul
Homme faisant un karaoké seul

Divers types de loisirs existent pour les ménages seuls. Par exemple, des fameux noraebang (노래방), donc les salles de karaoké, mais pour une personne. Alors que le nombre de ménages d’une personne augmente, le karaoké pour une personne représente plus de 70% des noraebang créées en 2016.

Films

Les films au même titre que le karaoké est impacté par ce phénomène. Regarder une production cinématographique tout seul devient de plus en plus fréquent.

Seul car cela leur permet de choisir seul une bonne place dans la salle, manger des collations selon leurs goûts etc. Selon les données statistiques, les raisons de regarder un film seul sont pour un visionnage immersif (49%), parce que le processus de prise de rendez-vous est lourd et compliqué (48,2%), et parce qu’il y a un film que vous voulez voir juste seul (38,8%).

Honsul (혼술), l’alcool en solo

Boire de l’alcool ne fait pas exception à cette nouvelle mode de la solitude. Le honsul (혼술) est un mot-valise des honjok (혼족) et sul (술) où le deuxieme signifie tout simplement « l’alcool ».

Les endroits où les personnes buvant seules de l’alcool étaient à leur domicile (85,2%), au pub ou bar (7,2%), et au restaurant (5,2%). D’après les données statistiques du Ministère de la sécurité alimentaire et de la drogue, les principales raisons de boire seul étaient qu’il est facile de boire de cette manière, et se soulager d’un stress quotidien.

Hollaipeu (혼라이프), la vie en solo

Le hollaipeu (혼라이프) est un mot-valise des honjok (혼족) en coréen et life en anglais. Il exprime l’ensemble des activités réalisées seul : manger seul (혼밥 honbap), les loisirs solitaires (혼놀 honnori) et boire de l’alcool seul (혼술 honsul), sont alors désignées comme un mode de vie à part entière. Le préfixe hon (혼) peut être traduit en français comme « (tout) seul », « soi-même », « en solo » ou encore « à seul », mais il peut connoter également « l’esprit » et « l’âme » en fonction du contexte.

Honjok en numérique

À mesure que le nombre de ménages d’une personne augmente, les habitudes de consommation des consommateurs changent et évoluent. Diverses entreprises et services introduisent de nouvelles stratégies de marketing en conséquence.

Applications

Le développement du phénomène de honjok en Corée du Sud a pris de l’assurance avec le temps, et s’est développé. Au point même que le monde digital s’en empare.

Les habitudes des consommateurs changent et diverses entreprises et services introduisent de nouvelles stratégies de marketing en conséquence. Aujourd’hui, plusieurs entreprises ont pour business modèle le développement du honjok au sein de la société sud-coréenne. Ces entreprises développent des « solutions » qui permettent aux personnes désirant vivre seules de garder une certaine motivation vis-à-vis de tâches ménagères et d’autres activités à réaliser seul.

Honjogeui jewang (혼족의 제왕), le roi de la vie en solo

le roi de la vie seul
Capture d’écran de l’application Le roi de la vie en solo (혼족의 제왕 Honjogeui jewang)

En Corée du Sud, il existe une application qui s’appelle en coréen Honjogeui jewang (혼족의 제왕) ce qu’on pourrait traduire comme « le roi de la vie en solo ». C’est une application de gestion de temps et de tâches qui aide à gérer les tâches faciles à manquer lorsque vous vivez seul.

L’utilisateur a plusieurs « missions » à remplir par jour. Des missions telles que nettoyer un endroit désigné, faire une tâche ménagère tous les jours, ou encore essayer de cuisiner à la maison. Il peut choisir la mission qu’il souhaite pratiquer. Il choisit alors une mission, reçoit une notification push à l’heure et au jour de la semaine où il souhaite la faire. Une fois la notification reçue, la mission doit être réalisée dans un délai imparti (après quoi elle doit être vérifiée par l’application). Une fois toutes ces conditions réunies, une victoire est remportée par l’utilisateur.

Si la mission est réussie dans les délais impartis, l’utilisateur accumule des points. Ces points peuvent être utilisés au « marché honjok » qui vend une variété d’articles, des produits alimentaires aux appareils de cuisine et aux appareils ménagères.

Un suivi et des conseils sont également délivrés pour bien vivre seul. Les utilisateurs s’entraident en partageant des conseils pour manger seul, boire seul etc.

Oneureui jip (오늘의 집), maison d’aujourd’hui

Maison d'aujourdhui
Capture d’écran de l’application Maison d’aujourd’hui (오늘의 집 Oneureui jip)

L’application Maison d’aujourd’hui (오늘의 집 Oneureui jip) permet de se mettre au design d’intérieur de son logement en tant que personne vivant seule. La thématique d’un espace qui correspond le plus possible au goût personnel de la personne vivant seule. Une application est conçue spécifiquement pour cela.

Les utilisateurs peuvent voir différents types d’espaces intérieurs grâce à la pendaison de crémaillère, qui est la fonction principale de La maison d’aujourd’hui. L’avantage est que vous pouvez passer par différents filtres tels que le type de logement, la superficie en pieds carrés, le budget, le type de famille et le style, et choisir uniquement le type que vous souhaitez voir. Si vous sélectionnez « Single Life » dans le type de famille, vous pouvez avoir un aperçu des différents intérieurs des ménages d’une personne.

En savoir plus

Pour ceux qui veulent en savoir plus, nous vous recommandons le livre Honjok: Le secret des Coréens pour vivre heureux dans la solitude (2020) coécrit par Francie Healey et Crystal Tai, qui s’incrit dans une « série officieuse » des publications dédiées à tels phenoménès contemporains que le nunchi (눈치), le shinrin-yoku (森林浴), l’ikigai (生き甲斐) ou encore le hygge.

La couverture du livre "Honjok: Le secret des Coréens pour vivre heureux dans la solitude"
La couverture du livre Honjok : Le secret des Coréens pour vivre heureux dans la solitude (2020), Francie Healey et Crystal Tai

Sources

étudiant en design graphique et design industriel, passionné par la Corée sur toutes ses formes. et nous vous faisons découvrir ce pays merveilleux et sa culture chaque semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.