Dans cet article nous allons parler de l’économie de la Corée ou plutôt des deux Corées, les comparer et voir leurs évolutions au regard du contexte historique.

L’économie de la Corée

La Corée du Nord fait face à un nouveau déclin économique. Après la guerre de Corée,
soutenue par ses alliés communistes,
l’URSS et République populaire de Chine, elle fut plus riche que la Corée du Sud.
Aujourd’hui, inversement, elle reste dans l’ombre du boom sud-coréen, avec l’économie de la Corée du Sud toujours plus florissante.

ill. 1.

PIB – Produit Intérieur Brut

Après la guerre, du fait de son développement industriel dynamique, le PIB de la Corée du Nord augumenta trois à quatre fois plus vite que celui de la Corée du Sud. Le PIB par habitant sud-coréen représentait 2% de celui nord-coréen.
Acutuellement, « le PIB par habitant en Corée du Nord est estimé à 1.119
dollars, soit 26 fois moins qu’en Corée du Sud » (d’après l’article « En chute libre, l’économie nord-coréenne est désormais 50 fois moins puissante que celle de la Corée du Sud », Annick
Berger, le 27 juillet 2019, https://www.capital.fr/economie-politique/en-chute-libreleconomie-
nord-coreenne-est-desormais-50-fois-moins-puissante-que-celle-de-lacoree-
du-sud-1346062?amp, 29.07.2019). L’économie nord-coréenne « s’est à nouveau contractée l’an dernier et son PIB a chuté de 4,1%, du jamais vu depuis la famine des années 1990 » (ibidem).

« Des grands bonds »

Dans la seconde moitié du XXème siècle, dans les pays communistes il exista
une politique de soi-disant « grands bonds » ou « plans de quelques années ». Le cas le plus connu, c’est le Grand Bond en avant, mis en oeuvre dans la Chine de Mao Zedong (毛 泽东) au cours des années 1958-1962.
Cette politique a pour but la croissance économique rapide du pays sur une
période très courte. Pour réaliser ce plan ambitieux, elle implémente la collectivisation de l’agriculture, elle développe dynamiquement tous les secteurs industriels (surtout
l’industrie de l’armement) et elle organise de grands travaux publics. En effet, le PIB augmente rapidement ; par contre, les conséquences d’une politique excessive peuvent être dramatiques après coup. L’effondrement économique se produit soudainement et affecte toute la société.
Dans les années 1950, la Corée du Nord lança le plan quinquennal dont la partie
importante fut le mouvement Cheollima (천리마운동 Cheollima undong). Inspiré par la campagne de propagande soviétique du stakhanovisme (Стаха́ новское движе́ ние), qui glorifia le modèle de travailleur très productif, le mouvement motiva le peuple et l’économie augumenta très rapidement. Malheureusement, ce succès fut de courte durée.
Les premiers problèmes apparurent dès 1961, du fait de la disproportion entre les secteurs industriels et l’exploitation des ressources. De plus, les Soviétiques et les Chinois réduisirent leur soutien. Quelques années plus tard, une grande famine se produisit.

ill. 3. Le statue de Cheollima, Pyongyang. Cheollima (천리마) est un cheval ailé mythique qui est très rapide donc
personne ne peut le monter. Le gouvernement nord-coréen reprit cette figure légendaire pour symboliser la vitesse et la
croissance économique du pays.

Le boom sud-coréen

Dans les années 1960, la Corée du Sud se trouvait encore sur la liste des pays les plus pauvres du monde. La situation changea au tournant des années 1960 et 1970 quand le gouvernement amorça une réorientation stratégique. L’économie fut basée sur le développement technologique avec une stratégie d’exportation prioritaire.
De 1972 à 1979 eut lieu une croissance auto-entretenue. Après « une formidable
accélération de la croissance de son produit national brut, de 1962 à 1971, le taux de
croissance annuel moyen du PNB s’éleva à +8,8 % » (Le développement économique
de la Corée du Sud depuis 1950
, Dominique Barjot, 31.07.2019). Malgré les difficultés des deux décennies suivantes, y compris la crise inattendue de 1997, la Corée du Sud devint la treizième puissance mondiale en 2007.

Les illustrations :
– ill. 1. http://koreabizwire.com/ever-widening-economic-gap-between-twokoreas/27187, 29.07.2019
– ill. 2. PIB par habitant en dollars US, 1950-2010, 31.07.2019
– ill. 3. Le statue de Cheollima, Pyongyang. https://en.wikipedia.org/wiki/Chollima_Movement#/media/File:Chollima_statue
_05.JPG, 29.07.2019
– ill. 4. https://timesofindia.indiatimes.com/blogs/toi-edit-page/why-korea-courts-indiaindia-
gains-importance-for-moon-as-koreas-miracle-economy-starts-to-facekey-
challenges/, 31.07.2019

Laisser un commentaire