Le Jour de la Fondation

Gaecheonjeol (개천절) ou Jour de la Fondation, est une fête nationale sud-coréenne célébrée le 3 octobre. Elle commémore la fondation de l’État légendaire Gojoseon (고조선), en 2333 avant J.C., par Dangun (단군) qui est considéré comme « le père de la nation coréenne ».

ill. 1. La position géographique de l’état Gojoseon

Dangun

Le nom Gaecheonjeol est écrit en hanja « 開天節 » où les caractères chinois traditionnels signifient « fête à l’ouverture des cieux » (開 – ouvrir, 天 – le ciel, les cieux ; 節 – fête, festival). Ces éléments linguistiques indiquent l’origine céleste de la Corée. Au niveau philosophique, la provenance divine du souverain fut justifiée ultérieurement par la pensée confucéenne, issue de Chine et implantée en Corée.
D’après la mythologie coréenne, Dangun fut le petit-fils de Haneulnim (하늘님, qui s’écrit aussi Hanunim ou Hwanin), « le roi des cieux », et le fils de Hwanung (환웅)[1].


.

Le fils de l’ourse

Hwanung voulut descendre sur la terre et y vivre comme un souverain.
Alors, le roi des cieux établit un nouveau royaume sur la montagne Taebek (태백산) pour son fils et lui offrit aussi trois sceaux célestes.
Hwanung fonda la capitale de son État sur la montagne, à côté d’un arbre sacré, et nomma la ville « sainte », se désignant lui-même comme « le roi céleste ». Le vent, la pluie, les nuages, les céréales, toute la nature lui obéirent et son peuple fut heureux.
Un tigre et une ourse qui désiraient devenir des humains supplièrent Hwanung de les aider. Le roi leur donna une branchette d’absinthe et vingt gousses d’ail en disant : « si vous en mangez et si vous ne voyez pas la lumière du soleil pendant cent jours, vous deviendrez des humains. »

Le tigre et l’ourse mangèrent tout et se cachèrent dans une grotte. L’ourse réussit à rester dans l’ombre suffisamment longtemps pour se transformer en femme. Mais le tigre, lui, ne supporta pas cette contrainte : il bondit hors de la grotte et resta animal à jamais.
La femme-ourse fut heureuse mais elle ne put trouver d’époux. Elle pria l’arbre sacré pour pouvoir trouver un homme et avoir un enfant avec lui. Hwanung la prit en pitié, se transforma en humain et lui donna un fils. Il fut nommé Dangun, celui qui fonda plus tard l’État Gojoseon avec pour capitale Pyongyang (평양).
Dangun est souvent identifié avec le dieu de la montagne Sansin (산신), un personnage caractéristique du chamanisme coréen. En revanche, son grand-père Haneulnim est perçu comme un équivalent de Shangdi (上帝), la suprême divinité chinoise.

On peut noter aussi que pour certains Sud-Coréens, « la croyance en Tangun est la seule qu’ils partagent avec la Corée du Nord. », selon Jeong Woo-il, poète et animateur de l’Association de coopération pour la réunification pacifique et le respect de Tangun. Cette « unanimité » unique des deux Corées pourrait potentiellement contribuer au rapprochement entre les deux pays, au moins dans les échanges culturels.

ill. 2. Un portrait imaginaire classique de Dangun

Les célébrations

La narration mythique est bien présente dans les célébrations de Gaecheonjeol aujourd’hui. Les symboles principaux de la fête sont évidemment Dangun, le tigre et l’ourse, très souvent présents dans l’esthétique kawaii ( coréen : 가와이 japonais : かわいい, ), et parfois représentés en compagnie des personnages de KakaoTalk. Ces célébrations sont très ludiques et joyeuses, en comparaison des fêtes nationales occidentales, beaucoup plus sérieuses et solennelles.

ill. 4. Des images festives de Dangun, du tigre et de l’ourse dans l’esthétique de kawaii
ill. 3. Une image festive de Dangun sous les traits de Tube de Kakao Talk

Joyeuse fête de Gaecheonjeol ou Jour de la Fondation à tous les Coréens et coréanophiles ! Que Dangun vous protège !

Références

[1] Comme toute légende, tout mythe et tout conte folklorique de transmission orale, ce récit fondateur connaît de nombreuses versions et variantes. Nous vous proposons celle de Halina Ogarek-Czoj, spécialiste polonaise de la culture coréenne, dans son ouvrage intitulé Pradzieje i legendy Korei (La préhistoire et les légendes de la Corée), Warszawa (Varsovie) : Éditions Iskry, 1981.

Illustrations

ill. 1. La position géographique de l’état Gojoseon
http://koreanhistoricaldramas.com/gojoseon/, 8.10.2019
ill. 2. Un portrait imaginaire classique de Dangun
http://www.lifeinkorea.com/information/tangun.cfm, 9.10.2019
ill. 3. Des images festives de Dangun, du tigre et de l’ourse dans l’esthétique de
kawaii
http://m.blog.daum.net/c_court/1782?tp_nil_a=2, 9.10.2019
ill. 4. Une image festive de Dangun sous les traits de Tube de Kakao Talk
http://malnori.com/?q=YToxOntzOjEyOiJrZXl3b3JkX3R5cGUiO3M6MzoiYWxs
Ijt9&bmode=view&idx=1217006&t=board, 9.10.2019

Laisser un commentaire