Chaque pays et sa nation possèdent ses symboles nationaux. D’habitude, ce sont le drapeau, la devise (ou une autre forme emblématique héraldique) et l’hymne national. Mais il existe aussi un emblème végétal qui peut être aussi important que ces trois symboles culturels et politiques.

Cet article traite des fleurs coréennes dans le sens culturel, pas botanique. Quand j’utilise le terme « les fleurs coréennes », je ne parle pas de plantes indigènes de la péninsule de Corée, mais de celles incorporées dans la culture. C’est pourquoi vous pouvez trouver les mêmes espèces végétales sous d’autres noms dans plusieurs sources.

Les fleurs dans l’art coréen

La flore joue un rôle très important dans l’esthétique des pays confucéens, surtout les fleurs et les arbres. Ils fonctionnent comme les symboles, les motifs décoratifs ainsi que les métaphores artistiques, philosophiques et littéraires.

En Corée, l’un des genres de peinture dédidés aux fleurs est morando (모란도), « la peinture des pivoines ». Cette espèce fut particulièrement appréciée à l’époque de Joseon où elle symbolisa la prosperité. Un autre fut le yeonhwado (연화도), « la peinture des lotus », les fleurs importantes dans l’iconographie bouddhique. À souvenir qu’en Corée du Sud aujourd’hui, il est organisé le Festival des Lanternes de Lotus (연등회 Yeon Deunghoe) qui fait partie des célébrations de l’anniversaire du Bouddha.

ill. 3. Les pivoines, genre morando, XIXème siècle
ill. 4. Les lotus, genre yeonhwado, XIXème siècle (?)

Dans le dancheong (단청), type de peinture dans l’architecture en bois traditionnelle, on trouve des belles fleurs stylisées qui souvent font référence aux images des lotus. C’est caractèristique surtout pour les temples bouddhistes coréens.

ill. 5. Les fleurs du dancheong

Mugunghwa

Le mugunghwa (무궁화 ; Hibiscus syriacus) est l’emblème végétal sud-coréen, ceci dit la fleur nationale. Il est appelé aussi « la rose de Sharon » ou « la rose coréenne ». Il fait partie de l’emblème du Président de la République de Corée (le nom officiel de la Corée du Sud), des badges de législateur, de l’emblème du Tribunal et aussi d’autres symboles, utilisés par des institutions publiques différentes, par exemple l’armée.

Fleurs coréennes du nord

À l’autre côté du 38ème parallèle, l’emblème végétal est le mokran (목란 ; Magnolia sieboldii), arbre qui appartient à la famille des magnolias. C’était Kim Il-sung (김일성, 1912-1994), le premier dirigeant de la République populaire démocratique de Corée (le nom officiel de la Corée du Nord), qui a utilisé le mot « mokran » (목 mok – l’arbre ; 란 ran – l’orchidée) pour décrire cette espèce végétale. Dans ses yeux, le mokran était comme une orchidée en forme d’arbre.

Le mokran apparaît sur les billets d’argent (par exemple, 200 wons nord-coréen de 2005) et sur certains timbres-poste (par exemple, la série de 2011).

D’autres autres fleurs nord-coréennes sont la kimilsungia (김일성화 Gimilseonghwa – « la fleur de Kim Il-sung » ; Dendrobium Clara Bundt) et la kimjongilia (김정일화 Gimjeongilhwa – « la fleur de Kim Jong-il » ; Begonia – tuberhybrida). Leurs noms rendent hommage respectivement aux Kim Il-sung et son fils Kim Jong-il (김정일, 1941-2011).

Les illustrations

  • Image liminaire : Les pivoines au temple Chukseosa, province de Gyeongsangbuk, Corée du Sud
  • ill. 1. La fleur-de-lys, meuble héraldique, symbole de l’ancien royaume de France, important dans l’iconographie française. C’est une fleur stylisée, créée à la base de l’iris des marais, pas le lys.
  • ill. 2. L’iris des marais (Iris pseudacorus)
  • ill. 3. Les pivoines, genre morando, XIXème siècle
  • ill. 4. Les lotus, genre yeonhwado, XIXème siècle (?)
  • ill. 5. Les fleurs du dancheong
  • ill. 6. L’emblème du Président de la République de Corée : le mugunghwa et deux phœnix, l’un des quatre gardiens de la Corée et l’ancien symbole de l’autorité royale.
  • ill. 7. Le badge de législateur ; « 국회 (Gukhoe) » est le nom de l’Assemblée nationale sud-coréenne.
  • ill. 8. L’emblème du Tribunal sud-coréen ; « 법원 (Beobweon) » signifie littéralement « tribunal » en coréen.
  • ill. 9. L’emblème de l’Armée de terre de la République de Corée : un mugunghwa stylisé au milieu avec le taegeuk (태극), et deux autres imitant la vraie forme de la fleur
  • ill. 10. 10. Le mugunghwa (Hibiscus syriacus)
  • ill. 11. Le mokran, genre de magnolia (Magnolia sieboldii)
  • ill. 12. Billet d’argent de 200 wons de 2005 avec une représentation du mokran
  • ill. 13. La kimilsungia (Dendrobium Clara Bundt)
  • ill. 14. L’exposition des fleurs kimilsungia et kimjongilia (La kimilsungia (김일성화 김정일화 전시회 Gimilseonghwa gimjeongilhwa jeonsihoe), après 2002, Pyongyang
  • ill. 15. La kimjongilia (Begonia – tuberhybrida), (1998) Korea 9, No. 503, Juche 87, p. 5
  • ill. 16. Une carte décorative avec les enfants en tenue coréenne traditionnelle qui peignent les kimjongilias et font de la calligraphie. (2000) Корея 2, No. 518, год Чучхе 89, p. 12
  • ill. 17. Une broderie avec les kimjongilias comme un thème principal(2000) Корея 2, No. 518, год Чучхе 89, p. 13
  • ill. 18. Un timbre de collection avec des kimjongilias. Au-dessous : une partition de musique avec une chanson sous le titre « 김정일화 », ceci dit La fleur (de) Kim Jong-il. Collection privée.
Laisser un commentaire