La Corée du Sud met fin aux monopoles de paiement des applications, une première mondiale

Le 31 août 2021, les députés sud-coréens ont adopté une loi qui interdit à Apple et Google de forcer les développeurs d’applications à utiliser les systèmes de paiement des géants de la technologie, ce qui fait de la Corée du Sud le premier pays à rendre illégaux leurs monopoles fructueux sur l’App Store et le Google Play Store. C’est « une vraie première mondiale ». 

ill. 1. Les députés sud-coréens, l’Assemblée nationale (국회 Guk hoe), 31 août 2021

Une première mondiale

Le projet de loi a été adopté à 180 voix contre zéro ce qui fait de la Corée du Sud la première grande puissance économique. Elle est le premier pays développé qui a adopté une telle loi. Cette nouvelle loi risque de créer le premier précédent mondial en la matière. Et on pourrait être susceptible d’inspirer les législations de d’autres pays du monde. 

Cependant, on peut voir d’autres tentatives, notamment aux États-Unis où trois sénateurs ont proposé en août une loi visant à réguler les deux firmes qui dominent le marché, et contraindre ce duopole, constitué en réalité de Google et Apple, à s’ouvrir davantage à la concurrence. Depuis ce texte de loi approuvé dans le Pays du Matin Clair, les parlementaires européens discutent également d’une loi semblable.

L’initiative sud-coréenne intervient alors que les deux géants globales soient dans la tourmente, accusés notamment de prélever une commission, qui paraît très élevée pour les développeurs, de 30 % sur les transactions réalisées à travers leur système de paiement qui est incontournable. Le texte de loi, surnommée « loi anti-Google », offre aux utilisateurs la possibilité de choisir un système de paiement quand ils achètent une application ou un abonnement. 

Une politique pour les intérêts du pays

Google et Apple ont une position dominante sur le marché des applications en ligne en Corée du Sud, douzième puissance économique mondiale et leader dans le secteur des nouvelles technologies. D’après les données du ministère des Sciences coréen, le Play Store de Google a généré circa de 6 000 milliards de wons (4,3 milliards d’euros) de recettes en 2019, soit 63% des ventes totales d’applications dans le pays, et ensuite l’App Store d’Apple qui a représenté 24,4%.

Illustrations

  • Image liminaire
  • ill. 1. Les députés sud-coréens ont adopté, 31 août 2021

étudiant en design graphique et design industriel, passionné par la Corée sur toutes ses formes. et nous vous faisons découvrir ce pays merveilleux et sa culture chaque semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *