Vous avez toujours rêvé de dresser une table coréenne, comme au Pays du Matin calme, vous sentir ici comme là-bas ? Apprenez à dresser votre table comme si vous étiez un vrai Coréen. Vous pourrez également voir ce genre de table dans certains restaurants coréens à Paris, comme chez Guibine ou Ossek Garden.

Partage

Le partage est le maître mot concernant la façon dont on dresse une table coréenne et dans la cuisine coréenne, cela peut d’ailleurs se voir dans la façon dont les plats et les places sont agencés sur et autour de la table. Chaque personne est à égale distance du plat central, et tout est mis en commun, excepté le petit bol de riz. Même dans l’art culinaire coréen, la notion de collectif prime sur celle de l’individu.

Dresser une table coréenne

Au restaurant ou à la maison, la table se compose d’un plat, le plus proche de soi. Un bol de riz individuel est distribué à chacun (en bleu). Un plat principal est disposé au centre (en violet), avec de nombreux accompagnements appelés banchan (en vert). Chaque convive s’en saisit avec ses baguettes ainsi qu’il le souhaite. Et il est invité à partager le plat principal et les banchan avec tous les autres convives assis autour de la table.

Chaque accompagnement est servi dans un petit bol ou une petite coupelle et est disposé autour du plat principal.

Le plat principal est servi dans un dolsot (돌솥) ou un bol en pierre, en céramique. Le dolsot (돌솥) a pour propriété d’emmagasiner la chaleur pour que le plat reste bien au chaud tout au long du repas. Les ragoûts et soupes peuvent être cuisinés et directement servis dans ce style de dolsot (돌솥) en céramique.

Les banchan

Le grand plat principal s’accompagne toujours de banchan.

Les plus connus sont les kimchi de choux fermentés. Mais il en existe plein d’autres types qui sont des légumes épicés fermentés.

Les namul : légumes cuits et assaisonnés comme le siguemchi namul (épinard au sésame).

Les bokkeum : sautés en sauce telle que le beoseot bokkeum (champignons sautés) ou le aehobak bokkeum (courgettes sautées).

Les jorim : mijotés au bouillon comme le gamja jorim (patates à la sauce soja).

Les jeon et buchimgae : galettes de légumes ou de fruits de mer et légumes en beignets.

Les poissons comme le myeolchi (멸 치) : petit anchois coréen.

Laisser un commentaire