Eorininal, fête des enfants

Eorininal (어린이날) – le 5 mai, fête des enfants
Eobeoinal (어버이날) – le 8 mai, fête des parents
Seuseunguinal (스승의 날) – le 15 mai, fête des professeurs

Le mois de mai est important en Corée du Sud. En effet, il comprend beaucoup de fêtes célébrées dans le pays et il est considéré aussi comme le mois de la famille (오월 가정의 달 O wol gajeongui dal ; littéralement : « mai, mois de la famille » en coréen). Il s’agit des fêtes autour du cercle familial comme Eorininal (어린이날), la fête des enfants, ou encore Eobeoinal (어버이날), la fête des parents.

 Les enfants, le futur de la nation

La fête d’Eorininal (어린이날) est célébrée par les deux Corées. Cependant, les dates respectifs de la célébration ne sont pas les mêmes au Nord ou au Sud de la DMZ (zone coréenne démilitarisée). En Corée du Sud, la date choisie sera le 5 mai où elle est l’une des fêtes nationales depuis 1975. En revanche pour la Corée du Nord, le 1er juin a été choisi afin de coïncider avec la Journée internationale des enfants, mise en place à l’initiative du conseil de la Ligue internationale des femmes démocratiques, réuni à Moscou en novembre 1949 (la Russie, la Chine et la Corée du Nord).

L’origine d’Eorininal (어린이날)

L’écrivain Bang Jeong-hwan (방정환, 1899-1931) décide en 1922 d’instaurer une journée annuelle des enfants. Il est préoccupé par la conditions de vie des enfants coréens. Selon lui, ils sont le futur de la nation donc ils ont une grande importance pour le pays. Par conséquent, il est nécessaire de les traiter convenablement, les respecter, les protéger, d’où par le fait leur bien-être devient essentiel. À noter que c’était l’époque où les disciplines comme la pédagogie moderne et la psychologie de l’enfant ont commencé à émerger. À rappeler Maria Montessori (1870-1952), médecin et pédagogue italienne, ou Sigmund Freud (1856-1939), psychiatre autrichien.

Le vocabulaire désignant aujourd’hui les enfants et l’enfance en coréen, a également été inventé par Bang Jeong-Hwan. Initialement célébrée le 1er mai, cette date a été déplacée au 5 mai après l’occupation japonaise, et par la suite déclarée comme jour férié dans les années 1970.

La création de cette journée dédiée aux enfants avait également pour but de faire naître le sens du patriotisme chez les jeunes Coréens et Coréennes.

L’écrivain Bang Jeong-hwan

L’écrivain Bang Jeong-Hwan 방정환 Eorininal
L’écrivain Bang Jeong-hwan (방정환)

Bang Jeong-hwan (방정환, 1899-1931) a été le premier auteur coréen qui a cherché à remettre en cause et à bousculer la culture coréenne vis-à-vis de la jeunesse et des enfants. Il a permis la diffusion de l’idée selon laquelle les enfants sont des êtres indépendants et qui méritent d’être honorés, respectés et dont on doit prendre soin.

Plus de 120 000 prospectus ayant pour titre Lettre ouverte aux adultes ont été distribués en Corée le 1er mai en 1923. L’objectif et le message de cette lettre, étaient de demander aux adultes de « ne pas considérer les enfants avec mépris et de s’adresser à eux avec un grand respect, et une douceur ». En ce temps-là, les enfants en Corée étaient considérés comme des êtres inférieurs, et se trouvaient souvent traiter injustement. Par ailleurs, l’enseignement très strict et très moral qu’on leur inculquait, avait pour objectif principal de les rendre adultes le plus tôt possible.


Du temps pour les bons moments

Comme son nom l’indique, durant la journée des enfants les parents font des cadeaux à leurs enfants et leur consacrent du temps. Cette journée est entièrement dédiée aux moments agréables, passés entre enfants et parents dans le but de leur faire plaisir. C’est un jour officiellement férié. Lors de cette fête, on peut voir des familles pique-niquer le long du fleuve Han, visiter un zoo ou même aller dans un parc d’attractions.

La lettre de Bang Jeong-Hwan – extrait

어린이날 노래 (윤극영) chanson officielle de la journée des enfants Eorininal
Eorininal norae (어린이날 노래) de Yun Seok-jung (윤석중) et Yun Geug-yeong (윤극영), 1948. C’est la chanson officielle de la journée des enfants.

« Les enfants sont l’avenir de notre nation. Montrons du respect à l’égard des enfants. Les enfants qui grandissent avec le ridicule et le mépris des autres personnes, deviennent non-respecteux d’autrui, tandis que les enfants qui grandissent avec égard des autres personnes, deviendront à leur tour respectueux des autres. »

Sources

Sources images

étudiant en design graphique et design industriel, passionné par la Corée sur toutes ses formes. et nous vous faisons découvrir ce pays merveilleux et sa culture chaque semaine.

2 Pings & Trackbacks

  1. Pingback: Seuseunguinal, fête des professeurs - Planète Corée

  2. Pingback: Eobeoinal, fête des parents - Planète Corée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *