L’incroyable enlèvement de Shin Sang-ok et Choi Eun-hee

La Corée du Nord est très connue pour ses extravagances. Elle ne fait pas dans la demi-mesure et généralement elle se donne les moyens de ses ambitions. Quand on entend parler de la Corée du Nord sur la scène internationale, on peut se pincer plusieurs fois tellement, ce qu’on peut lire semble irréelle, comme Kim Jong-un (김정은 Kim Jeong-eun, né 1984) qui fait assassiner son frère Kim Jong-nam (김정남 Kim Jeong-nam, 1971-2017) le 13 février 2017. Il est attaqué avec un agent neurotoxique VX à l’aéroport international de Kuala Lumpur en Malaisie. La situation de cet assassinat pourrait très largement inspirer un série de science-fiction quand on connaît bien cette histoire et comment elle s’est déroulée. Et bien cette semaine, on vous emmène dans une histoire toute aussi incroyable puisqu’on va explorer ensemble l’enlèvement d’un réalisateur sud-coréen et de sa femme, Shin Sang-ok (신상옥) et Choi Eun-hee (최은희).

Qui est Shin Sang-ok ?

portrait de Shin Sang-ok
Shin Sang-ok (신상옥)

Shin Sang-ok (신상옥 Sin Sang-ok) est un réalisateur et producteur sud-coréen. Né le 12 septembre 1925 à Chongjin (청진시 Cheongjinsi) dans l’actuelle Corée du Nord, et il est mort le 11 avril 2006 à Séoul. Il s’est marié en 1954 avec l’actrice Choi Eun-hee (최은희 Choe Eun-heui) et a vécu cette incroyable histoire avec elle.

Connu pour avoir étudié à l’école des beaux-arts de Tokyo de 1941 à 1944 avant son retour en Corée du Sud. Par la suite, il va s’intéresser à la peinture à l’occidentale et il commence à travailler en tant que décorateur de théâtre et de production cinématographique. Après la libération de la Corée (lundi 15 août 1945) et juste avant la guerre de Corée, il va participer à la production du premier film de la Corée indépendante, Viva Freedom, réalisé par Choi In-kyu (최인규 Choe In-gyu, 1911-?) et va devenir son assistant grâce à cette production.

C’est vers la fin de la guerre de Corée en 1952 que Shin Sang-ok va tourner son premier film à Daegu, La Nuit diabolique. C’est la même année qu’il va créer sa maison de production, Shin Sang-ok Productions. Par la suite, le nom va évoluer en Seoul Films et plus tard Shin Film. Il va s’engager à fournir vingt-cinq films par an. Avec une réalisation aux compteurs dépassant soixante-dix au cours de toute sa carrière, il va même réaliser jusqu’à cinq films par an.

Les sujets de ses productions restent très variés. Il aborde tous les sujets possibles comme des productions historiques, films d’action, mélodrames, et chacun d’eux sont des succès commerciaux de leur temps. Il va ouvrir en 1964 plus de 50 000 km2 de studios de cinéma ce qui en fait les premiers grands studios modernes de Corée et devient l’un des personnages les plus puissants du cinéma coréen.

Qui est Choi Eun-hee ?

CHOI EUN-HEE dans ‘THE LOVERS AND THE DESPOT’
Choi Eun-hee (최은희) dans le film The Lovers and the Despot

Choi Eun-hee (최은희) est une actrice sud-coréenne, née le 20 novembre 1926 à Gwangju (광주) et morte le 16 avril 2018 à Gangseo (강서구 Gangseogu) en Corée du Sud, femme du réalisateur Shin Sang-ok (신상옥). Elle va commencer sa carrière avec le film A New Oath en 1947, suivi de The Sun of the Night en 1948 et de Maeumul gohyang en 1949. Ces derniers lui feront ouvrir les portes de la célébrité, et aujourd’hui encore elle est considérée comme l’une des plus grandes actrices des années 1950 et 1960 en Corée du Sud, et même de Corée du Nord.

C’est en 1954 qu’elle va rencontrer son futur époux, le réalisateur sud-coréen Shin Sang-ok (신상옥). Ils se marieront la même année. On peut profiter de ses talents d’actrice dans plus de 130 productions ou réalisations de Shin Sang-ok (신상옥). C’est en 1976 qu’ils divorcent, la cause en étant la découverte par Choi Eun-hee (최은희) que son époux avait eu deux enfants avec sa maîtresse, Oh Su-mi (오수미 O Su-mi).

Elle est considérée même aujourd’hui comme étant l’une des premières réalisatrices coréennes, entre autres grâce à sa réalisation de The Girl Raised As A Future Daughter-In-Law de 1965, ou encore One-Sided Love Of Princess parue en 1967 et An Unmarried Teacher de1972. C’est après avoir joué dans The Girl Raised As A Future Daughter-In-Law qu’elle remporte le Grand Bell Award de la meilleure actrice.

Enlèvement de Shin Sang-ok et Choi Eun-hee

Shin Sang-ok et Choi Eun-hee
Shin Sang-ok et Choi Eun-hee

Choi Eun-hee se rend à Hong Kong courant janvier 1978 après être devenue directrice de l’Anyang Arts High School. C’était un petit voyage pour rencontrer un donateur pour l’école. C’est lors de ce voyage que la jeune comédienne fut enlevée par des agents nord-coréens.

Kim Jong-il, un grand cinéphile

Le commanditaire de cet enlèvement en Corée du Nord n’est nul autre que le fils de Kim Il-sung (김일성 Kim Il-seong, 1912-1994), donc Kim Jong-il. Jeune cinéphile, Kim Jong-il, possédait plus de 20 000 vidéos et DVD. Il comptait même parmi ses actrices préférées Elizabeth Taylor.

Le cinéma occupe une place importante dans le développement global de l’art et de la littérature. À ce titre, il est une arme idéologique puissante pour la révolution et la construction.

Le cinéma et la réalisation (1987), essai de Kim Jong-il

Tous les despotes de la planète ont largement reconnu le potentiel du film mis au service de la propagande d’un régime. Mais pour le leader nord-coréen, le cinéma occupait une place très importante et bien plus particulière. Parmi son impressionnante collection de cassettes vidéos, on pouvait retrouver tous les styles cinématographiques tels que des westerns hollywoodiens aux films de monstres japonais.

Le nouveau leader nord-coréen, Kim Jong-il, est également l’auteur de plusieurs traités sur le cinéma. Dans ses écrits, on peut retrouver un parti pris très fort sur le processus de la création. Il précise même dans l’un de ses essais : « Un film avec une intrigue désordonnée ne peut pas saisir le public et définir sa réponse émotionnelle. » En revanche, à l’inverse à d’autres moments, les écrits du leader nord-coréen ressemblent davantage à un livre de règles à peine voilé pour les dictateurs potentiels.

Pour Kim Jong-il, fils du leader nord-coréen « aucune production de haute valeur idéologique et artistique ne peut sortir d’un groupe créatif dont les membres ne sont pas unis idéologiquement et dans lequel la discipline et l’ordre ne sont pas établis », décrète-t-il en 1987.

Réunis par la Corée du Nord

Shin Sang-ok a été enlevé sept mois après Choi Eun-hee. Ils se sont tous deux retrouvés en Corée du Nord cinq ans plus tard, lors d’une fête en 1983. Fortement encouragés par Kim Jong-il, le couple va diriger ensemble un studio de production cinématographique. On retrouve même le couple à la tête de plus de dix-sept films en Corée du Nord dirigés ensemble.

Parmi les productions du couple nouvellement nord-coréen, on peut retrouver The Hero Of No Return de 1984. Choi Eun-hee a remporté le prix de la meilleure actrice au Festival international du film de Moscou pour son film Salt de 1985.

Sources

étudiant en design graphique et design industriel, passionné par la Corée sur toutes ses formes. et nous vous faisons découvrir ce pays merveilleux et sa culture chaque semaine.

2 Pings & Trackbacks

  1. Pingback: La Corée du Nord, une nation aux étoiles - Planète Corée

  2. Pingback: L'assassinat de Kim Jong-nam par la Corée du Nord - Planète Corée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *