L’histoire de la monnaie coréenne

Il n’est pas rare d’entendre qu’on apprend beaucoup sur un pays en regardant sa monnaie. Ou encore qu’un pays sans monnaie nationale, est un pays sans indépendance. Et la monnaie sud-coréenne n’y échappe pas. Au cours des siècles, les pays créent leurs monnaies nationales ou s’allient entre eux pour partager le même système monétaire, et ainsi facilitent les échanges commerciaux. Cela leur permet également d’exercer leurs influences sur des pays tiers.

Les origines de la monnaie coréenne

La Corée n’a pas commencé à utiliser de l’argent avant la période Goryeo (고려 ; hanja : 高 麗, 936-1392) lorsque des pièces de monnaie de la dynastie chinoise Song (宋朝, 960-1279) ont été importées et ont commencé à circuler. Avant cette époque, le troc à base de riz et de tissu était le principal moyen d’échange.

Goryeo

Seongjong de Goryeo (960–997; r. 981–997)
Les pièces de monnaie de l’époque de Goryeo

Les premières traces d’utilisation de monnaie, enregistrées en Corée, remontent à la période Goryeo (918-1392). Ce qu’on appelle la monnaie marchandise, comme le riz ou encore le tissus, circulait et était couramment employée. Simultanément à ces échanges, une monnaie chinoise, importée des dynasties Tang (618-907) et Song (960-1279), était en circulation également. Cependant, les deux moyens de commerce coexistaient. Ils fonctionnaient ensemble en tant que « système monétaire hybride ».

Pièces de monnaie en fer et en bronze

C’est au Xème et XIème siècles que des pièces de monnaie en fer et en bronze ont commencé à être émises. Mais leur utilisation et leur circulation étaient très limitées parmi la population ordinaire.

La période Goryeo n’avait pas encore de monnaie légale unifiée. Chaque région utilisait des monnaies différentes, étant gouvernée par les seigneurs régionaux quasi-indépendants, appelés hojok (호족 ; 豪族). Les hojok avaient le pouvoir de gérer la monnaie sur leurs territoires. C’est pourquoi chaque région utilisait une monnaie différente.

Taejo de Goryeo
Taejo de Goryeo (태조 ; 太祖, 877-943 ; règne : 918-943)

Suite à la destruction du royaume de Balhae (발해 ; 渤海) en Mandchourie (dans la péninsule coréenne et dans l’Extrême-Orient russe) par les Khitans, le roi Taejo de Goryeo (고려 태조) a proclamé une interdiction nationale de la monnaie sous forme de pièce en 942. Le but était de sanctionner et freiner le commerce avec les envahisseurs, Khitan, pas très appréciés. Ces derniers avaient une monnaie frappée en argent et se sont accaparés les réserves en métaux de Goryeo ce qui a fait l’objet de conflits.

Suite à cette mesure, le système de trocs est réapparu. Le riz ou le tissus ont été les principaux moyens d’échange pour les transactions quotidiennes (comme sous la dynastie Liao et la dynastie Jin en Chine). C’est grâce aux mesures d’interdiction, prises par le roi Taejo de Goryeo, que l’on sait aujourd’hui quel était l’usage de pièces à cette époque. L’interdiction sur les pièces a duré jusqu’en 996. C’est trois ans après que Goryeo ait repris les relations diplomatiques avec la dynastie Liao (916-1125).

À cette période, le gouvernement de Goryeo a publié une nouvelle politique monétaire, concernant la frappe et la distribution de pièces de monnaie. Ce décret a été mis en œuvre pour renforcer l’autorité royale mais également pour réglementer les finances nationales de la Corée. Les premières pièces, frappées sur le sol coréen, viennent uniquement de l’année 996.

Joseon

Les premières pièces à l’époque de Joseon, 1423

Au début de l’époque de Joseon, le gouvernement a introduit des pièces dont la forme ressemblait à la monnaie kaiyuan tongbao (開元通寳), utilisée en Chine de la dynastie Tang (618-907). En 1625, le mun (문 ; 文) a été introduit en Corée comme monnaie principale et il est resté en usage jusqu’en 1892. Il a été remplacé par le yang (양 ; 兩) en 1892 qui circulait jusqu’à l’année 1902. Le yang a été subdivisé en jeon (전 ; 錢) et bun (분 ; 分). On peut trouver cette dernière unité sur les timbres postaux coréens des années 1890.

Un timbre postal coréen des années 1890. À gauche, il est écrit en hanja « 五分 » ce qui veut dire en coréen « cinq bun ». C’était le prix d’un seul timbre.

La monnaie coréenne au XXème siècle

L’occupation japonaise (1910-1945)

Le yen coréen (조선 엔 Joseon en) est la monnaie coréenne entre 1910 à 1945, subdivisée en unité qui s’appelle le sen. C’est la monnaie qui va régir l’économie coréenne durant toute l’occupation japonaise. Cette monnaie comprenait spécialement des pièces et billets, émis par le Japon uniquement pour la Corée. Elle ne pouvait pas donc être dépensée dans d’autres pays, ni même au Japon. Cependant, dans certains cas, c’était possible de faire quelques transfers entre des yen coréens et yen japonais.

La monnaie a été émise par la banque de Joseon (조선은행 Joseoneun Haeng ; en japonais : 朝鮮銀行 Kankoku Ginkō). Cette banque a été fondée le 29 octobre 1910 d’après la décision du gouverneur général de Corée, Terauchi Masatake (寺内 正毅). Elle fonctionnait comme la banque centrale de la Corée jusqu’à sa dissolution le 30 septembre 1945.

Banque de Chosen Fondation 29 octobre 1910
Banque de Joseon, fondée le 29 octobre 1910

La banque de Joseon était responsable de l’émission de la monnaie en Corée et de réguler les prix (pratiqués par régions). Elle se chargeait aussi du commerce international. En plus, elle s’arrangeait des partenariats commerciaux et traités avec des villes comme Londres ou New York.

L’annexion de la Corée était particulièrement utile pour le Japon et ses partenariats commerciaux. Après 1945, la banque de Joseon a été remplacée par la banque de Corée pour la Corée du Sud (한국은행 Hanguk Eunhaeng).

Le départ des Japonais et l’arrivée des États-Unis

En 1945, avec le départ des Japonais et l’arrivée des États-Unis, le won (원) remplace le yen coréen en respectant une certaine équivalence de 1 won pour 1 yen. À cette époque, il pouvait être subdivisé en 100 jeons. Les pièces de jeon étaient les seules pièces existantes.

Il est important de visualiser l’importance des divers événements qui ont traversé la Corée. On peut clairement voir sur la frise chronologique ci-dessus l’importance de l’occupation japonaise dans l’histoire de la Coée. C’est une période très importante et difficile pour les Coréens. Malheureusement, il est trop souvent minimisé dans le discours occidental. Selon la frise, on peut facilement se rendre compte de la longueur de cette période-là.

Les États-Unis, suite à la Seconde Guerre mondiale, ont annoncé dans un discours prononcé par le secrétaire d’État américain, George C. Marshall, le 5 juin 1947 à l’université Harvard. Les États-Unis proposent à tous les pays d’Europe une assistance économique et financière, conditionnée par une coopération européenne plus étroite. Parmi ces pays figurent, entre autre, l’Autriche, Belgique, Danemark (avec les îles Féroé et le Groenland), France, Grèce, Irlande, Islande, Italie (et San-Marin), Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Portugal (avec Madère et les Açores), Royaume-Uni, Suède, Suisse (avec le Liechtenstein) et Turquie. Cette aide, proposée au pays d’Europe ayant été victimes de la guerre, a pour but avant tout de faire grandir l’économie américaine et faire tourner les usines et les emplois du pays, en lui garantissant des ventes de la part des pays aidés grâce au plan Marshall.

C’est à la Seconde Guerre mondiale, et par la suite la guerre de Corée, durant laquelle les États-Unis, positionnés au sud de la péninsule, ont arrosé de billets verts la partie sud du Pays du Matin Clair. Pour ce qui est de la Corée du Nord, ce seront les alliés soviétiques qui vont leur venir en aide.

La guerre de Corée (1950-1953)

Banque-de-Corée-한국은행-Hanguk-Eunhaeng-fondation-12-juin-1950
Banque de Corée (한국은행 Hanguk Eunhaeng), fondée le 12 juin 1950

À partir de la dissolution de la banque de Joseon, a été fondée la banque de Corée. Cette banque a été établie dans les mêmes locaux que la banque précédente, donc dans un bâtiment hérité des Japonais. Le changement est donc purement administratif. Et le passage entre le yen coréen et le won va se faire sans discontinuité car les deux monnaies sont gérées par la banque de Corée. Celle-ci va commencer à émettre de nouveaux billets parallèlement à ceux de la banque de Joseon qui restent en circulation.

Du yen coréen au won coréen

Les premiers billets sont émis le 22 juillet 1950, donc au début de la guerre de Corée. Mais malgré la libération de la Corée, les billets sont toujours imprimés par l’imprimerie nationale du Japon. Ce ne sera que le 10 octobre 1952, en pleine guerre de Corée que ces billets seront imprimés en Corée par KOMSCO (Korea Minting, Security Printing and ID Card Operating Corporation, 한국조폐공사 Hanguk Jopyegongsa).

De 1953 à 1962

La monnaie change. Du 15 février 1953 au 9 juin 1962, c’est le hwan (환) sud-coréen qui va être en circulation. Cette nouvelle monnaie est gérée par la banque de Corée. Il était nécessaire d’introduire cette nouvelle monnaie parce que le premier won coréen a beaucoup souffert de l’inflation. Mais l’apparition de cette nouvelle monnaie ne va pas suffir à contrer l’inflation et sa dévaluation se poursuit avec le hwan.

Pendant longtemps, il existait uniquement la monnaie papier. Les pièces ont, quant à elles, fait leur apparition plus tard. Elles ont été mises en circulation seulement en octobre 1959. Les premiers billets ont été imprimés aux États-Unis par leur bureau d’impression du gouvernement (1, 5, 10, 100 et 1000 hwans. Cependant, ces billets, malgré toutes les vaines tentatives pour faire remonter la valeur et le cours de cette nouvelle monnaie, leur taux de change avec le dollar US passe de 60 hwan pour 1 dollar lors de son introduction le 15 février 1953 à 1250 hwan/dollars américain le 2 février 1961. Il va être remplacé par le deuxième won sud-coréen et pour un taux de 1 won pour 10 hwan.

La monnaie coréenne depuis 1962

C’est depuis 1962 que le won (원 ; symbole local : ₩, code ISO 4217 : KRW) est la monnaie officielle de la Corée du Sud jusqu’à présent. À l’exception de quelques petits changements, les billets de won ont restés les mêmes depuis leur introduction sur le marché.

Pour plus d’informations, concernant la division du won et les symboles sur les billets et les pièces, nous vous proposons deux articles. Ce sont Connaissez-vous les personnages sur les billets de wons ? et Connaissez–vous les pièces coréennes ?

Sources

Images

  • Image liminaire : Une pièce appelée sangpyeong tongbo (상평통보) d’après les caractères chinois qu’elle porte (常平通寶), avec la valeur de 5 mun (문 ; 文), introduite en 1633

étudiant en design graphique et design industriel, passionné par la Corée sur toutes ses formes. et nous vous faisons découvrir ce pays merveilleux et sa culture chaque semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *